Françaises, Français, mes chers Cons de Patriotes. L’année 2015 s’est achevée pour nous par un odieux massacre d’odieux barbares sarrasins venus de l’Orient, avec la ferme intention de décapiter notre très Sainte République Française. Notre beau pays s’est vu endeuiller par le sang d’innocents Chrétiens venus en procession sur nos terrasses perpétuer la grande tradition Française de boire du vin. Cette déclaration de guerre, fils de Marianne, nous a tous profondément touchés, et aucun n’a été épargné par le sentiment croissant d’une insécurité inquiétante.

La crise, pour commencer, a affaibli considérablement notre Pays, rendant le dramatique chômage inévitable, et les reculs réformes du Code du Travail essentielles. L’envahissement que subit notre beau Peuple de race blanche, touche également tous les secteurs, n’épargnant aucun ménage, et accroissant les discriminations envers les Français de souche. L’implosion imminente de l’Europe, et son danger pour nos solides démocraties, est au cœur des préoccupations de ceux qui connaissent les véritables responsables : la Grèce et les migrants. Enfin, la menace terroriste, plus que jamais présente dans tous les esprits de chaque Français éclairé intellectuellement et politiquement, achève de miner un moral déjà moribond et enclin au populisme.

Mais en vérité, je vous le dis : Françaises, Français, mes chers Cons de Citoyens, je suis fier de vous ! Je veux rendre hommage au sang-froid et courage de tous ces Français qui soutiennent les mesures nécessaires d’Etat d’urgence. Je veux rendre hommage à tous mes Cons Dégénérés  qui ont le sens de l’abnégation, et ne reculent nullement devant l’aveu de leur détresse émotionnelle, acceptant de faire confiance à leurs Elites, et les dotant de tout l’arsenal dont elles ont besoin pour les guider efficacement.

Ensemble, nous avons évité le pire. Mais nous avons aussi préparé l’avenir ! Au moment où tout laisse à penser que la menace va grandir, nous voyons qu’au cours de ces derniers mois, au milieu des difficultés de toutes sortes, une nouvelle république a commencé à se construire.

Sous l’Ordre Nouveau de la République, nos croyances les plus chères seront sauvegardées. Nous défendons nos idéaux par la force armée. Nous ne céderons pas à nos ennemis et resterons unis contre les attaques venues de l’intérieur, comme de l’extérieur. Nous avançons comme un seul peuple. Dans ce moment si crucial, nous devons rester unis. Les idées que la France défend vont pouvoir s’imposer dans la recherche d’un nouvel ordre mondial.

Nous atteindrons la gloire par l’unification. Nous vaincrons ! Et la République ne montrera aucune tolérance envers ceux qui perturberaient cette unité. La violence sera vaincue par la violence. Que les ennemis de la France prennent garde : quiconque osera défier la décision de la France, sera anéanti !

 

 

Ceci était une allocution du Ministère de votre cerveau reptilien.

 

Sources d’inspiration :

Pour aller plus loin :

 

Et parce que les citations sont à la mode. Méditons :

“Le premier élément d’une dictature est une force militaire permanente, comme le premier élément d’un civet est un lièvre.” Gustave-Paul Cluseret

“Les dictatures militaires sont comme le supplice du pal : elles commencent bien, mais elles finissent mal.” G. Clemenceau

“La guerre, c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, l’ignorance c’est la force.” G.Orwell, « 1984 »

 

 

Publicités